Helsinki 2005 : Les sauts, Salim, tout près du bonheur

0,50

Partie à Helsinski en tant qu’entraîneur de Salim SDIRI, j’ai pu sur place grâce aux efforts de la Direction Technique Nationale accéder sans problème à tous les sites d’entraînement et de compétition.
Cela m’a permis d’effectuer la préparation terminale de Salim et de le coacher dans les meilleures conditions, mais aussi d’observer les différentes épreuves de longueur.

Les concours de saut en longueur ont, comme beaucoup d’épreuves, souffert des conditions atmosphériques régnant sur Helsinski. Si les deux concours de qualification ont pu bénéficier du soleil et d’une température clémente, la finale des féminines s’est déroulée sous une pluie battante et celle des hommes par un temps gris et froid. Autre paramètre difficile à gérer : le vent, soufflant la plupart du temps favorablement, mais avec une vitesse variant de 0,50 m à 4 m d’un essai à l’autre.
Les minimas de passage direct en finale étaient fixés à 6,65 m et 8,10 m. Seules 2 filles les ont réalisés, par contre chez les hommes, 8 les ont atteint, dont 5 dès le 1er essai. Lors des finales, le niveau d’ensemble des masculins fut un des meilleurs de ces dernières années avec 6 athlètes à 8,20 m et plus, et 9 à plus de 8 m. Chez les filles, cela paraît plus faible, la 8ème n’étant qu’à 6,46 m…

Description

Extrait du numéro 179 – Année 2005

Spécial Championnats du Monde

Par Danielle DESMIER

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Helsinki 2005 : Les sauts, Salim, tout près du bonheur”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *