Saut en longueur, l'apprentissage - AEFA
http://www.aefathle.org/img/p/5/4/1/541-thickbox_default.jpg Zoom

Saut en longueur, l'apprentissage

AEFA Feuilleton sur 4 numéros d’une étude complète de cette spécialité
AEFA N° 180 - Décembre 2005
Auteur : Alain Tronqual

En savoir plus

e-article

0,50 €

LES ENJEUX DU PROBLEME : Rituelles par excellence, les disciplines athlétiques sont l’héritage des pratiques ancestrales de survie, toujours présentes aujourd’hui sous la forme de jeux traditionnels qui motivent particulièrement les jeunes générations pendant leurs loisirs. C’est d’abord pour cela que le saut en longueur est considéré comme une pratique naturelle, puisqu’il s’apparente au franchissement d’une rivière, surtout lorsque ce franchissement est précédé d’une course. Pour d’autres raisons la réception aussi est le plus souvent suivie d’une course : la nature même de la berge (qualité du sol, inclinaison) n’impliquant pas un atterrissage très perfectionné. Ce type d’atterrissage est inefficace d’un point de vue technique si on se réfère à ce qui prévaut en
saut en longueur. D’autre part, le risque de blocage dû à l’appréhension de la réception peut également entraîner des préjudices dommageables pour les articulations et une chute en arrière dans le cours d’eau.